Shutterstock
Shutterstock
Formation, International, Partenariats
Le projet 3EC-Sahel "Eau, Environnement et Enjeux Climatiques au Sahel" lauréat du programme "Partenariats avec l'Enseignement Supérieur Africain" (PEA)
le  16 juillet 2021
Sélectionné parmi une cinquantaine de candidatures, le projet 3EC-Sahel "Eau, Environnement et Enjeux Climatiques au Sahel » porté par l'Université Grenoble Alpes (UGA), l'Université Abdou Moumouni (UAM) de Niamey au Niger et l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), obtient un financement de 2,78M € sur quatre ans. Il vise à développer les formations dans le domaine de l’eau, de l’environnement et des enjeux climatiques, pour répondre aux besoins prioritaires en compétences pour le développement durable du Niger et de la zone sahélienne.
Le programme « Partenariats avec l’enseignement supérieur africain (PEA) » est financé par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre de la stratégie « Bienvenue en France » portée par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Il est opéré par l’Agence nationale de la recherche (ANR) et Campus France. Ce programme s’inscrit dans une double logique de renforcement des capacités des établissements africains et de rayonnement international des établissements français.

Dans ce cadre, l'UGA et l'UAM, avec le soutien de l'IRD, proposent une nouvelle filière Licence-Master-Doctorat "Eau, environnement et enjeux climatiques au Sahel" à l'UAM. Cette filière s'articulera autour de la licence 3e année professionnelle (L3 Pro) sur les métiers de l'eau, d'un master à 2 parcours (géologie et géographie) intégrant des modules transversaux sur l'entrepreneuriat, et d'un renforcement de la mutualisation de la formation doctorale entre les deux universités. Les parcours de master seront accessibles dès l’année universitaire 2022-2023, les parcours L3 Pro ultérieurement.

Le projet 3EC-SahelLe projet 3EC-Sahel "Eau, Environnement et Enjeux Climatiques au Sahel" lauréat du programme "Partenariats avec l'Enseignement Supérieur Africain" (PEA)
© Nathanael Charbonnier / Jean-Pierre Vandervaere.
Ce nouveau parcours de formation offrira des possibilités d’insertion aux professionnels formés, aussi bien pour répondre aux besoins du monde économique qu'à ceux de la recherche. Ils seront ainsi compétents à la fois dans le domaine technique (formation théorique appuyée sur une expertise du terrain) et dans d’autres disciplines (connaissances transversales dans les domaines de l'économie, du monde de l’entreprise, de la santé publique et de l'agronomie). Les diplômés de la filière pourront être des interlocuteurs avisés auprès des bailleurs de fonds internationaux et participer aux prises de décisions face aux enjeux du pays et de la zone sahélienne.

Le projet 3EC-Sahel permettra également de renforcer les compétences de l'UAM notamment en matière de nouvelles techniques d'enseignement. Une forte part du budget est consacrée à l'équipement et l'UAM pourra ainsi se doter d’un nouveau laboratoire d'application, support d'enseignement et de recherche potentiellement aussi générateur de revenus externes.

À terme, notamment grâce à l'implication de l'IRD au Niger dans le projet, un nouveau pôle de compétences, de recherche et de formation pluridisciplinaire en Sciences de l'Eau verra le jour sur le campus de l'UAM.
 
Publié le  16 juillet 2021
Mis à jour le  25 août 2021