Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde. Il a été à l'origine de 8,2 millions de décès en 2012, soit près de 13% de la mortalité mondiale. En France, avec 148 000 décès estimés en 2012, dont 85 000 chez l'homme et 63 000 chez la femme, le cancer représente également la première cause de mortalité. Malgré des progrès considérables dans la prise en charge thérapeutique des patients, cette mortalité due au cancer continue à augmenter, du fait de l'augmentation de la population mondiale, de son vieillissement, et de la dégradation de l'environnement qui expose à un risque accru de cancers.
Parmi les dérégulations fonctionnelles associées au cancer, le rôle des anomalies métaboliques est prépondérant. De très nombreuses publications ont montré que les cellules tumorales présentaient des altérations métaboliques favorisant leur prolifération, y compris dans des environnements hypoxique ou peu vascularisé. De plus ces altérations métaboliques peuvent induire des dérégulations du contrôle épigénétique de l'expression des gènes, qui vont favoriser l'émergence d'un clone tumoral.
Sur le plan scientifique, le projet promeut 3 programmes :
  1. Développer des Modèles 3D pour l'étude de l'initiation et de la progression tumorale.
  2. Étudier comment les dérégulations du métabolisme peuvent modifier le programme épigénétique des cellules et favoriser l'émergence de cellules souches tumorales.
  3. Développer un programme d'analyse de data et d'utilisation de programmes d'intelligence artificielle pour le développement d'un pôle d'expertise en modélisation des transitions des états pré-cancéreux vers un cancer avéré, Ce programme pourra s'appuyer sur les chaires santé proposées dans le cadre du projet 3IA de l'UGA.

Enjeux

Ce partenariat doit permettre de rationaliser et de faciliter grandement les processus d'innovation et de transfert de technologie vers les industriels. Le consortium souhaite créer les conditions favorables au développement d'accords de partenariat R&D. Au sein de ce partenariat, les laboratoires de recherche trouveront une possibilité de valorisation de leurs résultats, et les industriels y trouveront une opportunité de gagner un temps précieux et, par conséquent, de réduire leurs coûts de développement en R&D. Les entreprises, et particulièrement les plus petites d'entre elles, pourront évaluer et recruter des cadres de qualité par le biais d'un accueil d'étudiants en master et en doctorat. Les étudiants trouveront pour leur part, une opportunité de postuler sur des projets de stages à haute valeur ajoutée dans des environnements de travail très dynamiques.
Mis à jour le  14 janvier 2021